Une éducation traumatisante

Je  suis  MB (sigle de ses noms pour l’anonymat),    j’ai  dix  ans. Ma  mère  s’appelle  PM’K, mon  père  est  mort  il  y  a deux  ans.  Avant  j’allais  à l’école mais  je  n’étudie plus parce  que  ma  mère  n’a  pas  d’argent  et  aussi parce que plusieurs enfants se moquent de moi.

J’avais  mes  deux  mains  et  je  vivais  bien  avec mes  parents  et  mes  sœurs.  Toute  la  famille s’occupait  bien  de  moi  comme  j’étais  le  seul garçon. Papa  me  disait  toujours  que  je  dois beaucoup  étudier  pour  aider  la  famille  comme je prendrai sa place.

Les voisins n’aimaient cette harmonie. Ils disaient  à mes  parents  qu’ils  ne  savaient  pas  punir,  qu’ils  ne savaient  pas  nous  éduquer comme ils ne nous frappent pas.  Un  jour  mon  père  me puni et je perdu mes mains. C’était un vendredi,  je  revenais  de  l’école  avec  mes  amis.  Ma mère  était au marché, mon père  dormait  parce qu’il était malade. J’avais faim mais dans toute la  maison  il  n’y  avait  rien  à  manger. Alors  je m’étais rendu à la cuisine et pris quelques morceaux  de  maniocs  secs  pour  moi  et  pour  mes amis  qui  jouaient  avec  moi  dehors.  Soudain, j’avais  entendu  la  porte  s’ouvrir  et  papa  qui venait vers moi me grondant d’avoir gaspillé le repas de toute la famille.

Il m’avait conduit à la cuisine,  m’a  ligoté  les  deux  mains  et  les  a  mis au feu. Je criais fort, personne ne venait à mon secours.  Après  quelques  minutes  et  je  n’avais plus des mains.

Mon  père  m’avait  conduit  au  dispensaire  mais c’était tard. Il était arrêté par la police puis décédé  après  deux  mois  de  mon  malheur.  Ici  au village tout le monde se moque de moi et  m’appelle voleur. Partout où je passe c’est comme ça qu’on  m’appelle…

MB  nous  a  confié  qu’il voudrait retourner à l’école pour devenir important dans la vie mais sa mère n’a pas des moyens. Il n’aime pas les parents qui brûlent les mains des enfants.

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *