ASSEMBLEE GENERALE ELECTIVE DE LA SOCIETE CIVILE : les états major se rangent en ordre de bataille : entre efficacité, peaufinnnement des stratégies et manipulations identitaires ?

Le 28 Novembre prochain, les 14 composantes de la Société Civile ainsi que les noyaux communaux et territoriaux de toute la Province du Sud-Sud vont élire les membres leur nouveau bureau de Coordination et redonner à celui-ci un nouvel élan avec une gestion basée sur les résultats et l’efficacité au regard des enjeux actuels. Qui sont les convives ? Dix délégués de 14 composantes, quatre provenant de chacun de huit territoires, deux issus de quatre villes…

"ASSEMBLEE GENERALE ELECTIVE DE LA SOCIETE CIVILE : les états major se rangent en ordre de bataille : entre efficacité, peaufinnnement des stratégies et manipulations identitaires ?"

Elle s’appelait “Société Civile du Sud-Kivu”

Oui, elle s’appelait…  Quand on parlait d’elle et que elle-même faisait parler d’elle, on voyait directement le bureau de Coordination qui coiffe les 10 composantes traditionnelles : femmes, jeunes, philanthropique, confessions religieuses, intérêts économiques, syndicats et corporation, droits humains, culturelle, scientifique, …  Chaque composante regroupait des organisations membres avec des mécanismes de coordination concertés et connus. Chaque composante savait sa mission, son rôle et était représentée jusque dans les petits villages de notre Province.  Etre appelé…

"Elle s’appelait “Société Civile du Sud-Kivu”"

Le peuple congolais ne sait plus vers où et à qui lever les yeux en attente de son salut : pas plus que la société politique, la société civile n’inspire plus suffisamment confiance

Il y a quelques années, c’est la pression de la société civile qui a sauvé le Zaïre de Mobutu et la RD Congo d’un vrai risque d’implosion et de dérive dictatorial. Cette société-là  était  véritablement  civile  et  était  composée  de personnalités  capables  de  constituer  un  contrepoids  des  acteurs  politiques. Ils pouvaient donner un mot d’ordre à la population et être sûre qu’il sera suivi. Ici et ailleurs, tout le monde ne jurait que par la…

"Le peuple congolais ne sait plus vers où et à qui lever les yeux en attente de son salut : pas plus que la société politique, la société civile n’inspire plus suffisamment confiance"