Ecographie macabre de la criminalité au Sud-Kivu

L’année 2021 est bénédiction du Très Haut mais on dirait qu’au  niveau sécuritaire, elle est mal partie au Sud-Kivu. Tout le monde s’étonne, se lamente, s’interroge du pourquoi et du comment mais personne n’est responsable de ce qui arrive. En plein jour comme en pleine nuit des paisibles citoyens sont mortellement frappés et dépouillés de leurs biens. On arrive au lieu du drame et tout le monde se retire comme si rien  ne s’est passé…

"Ecographie macabre de la criminalité au Sud-Kivu"

A qui profitent finalement ces assassinats au quotidien ?

Mercredi  17 mai vers une heure du matin, pendant que des prisonniers s’évadaient à la prison de Makala à Kinshasa, de ce coté à Panzi c’est Justin Balibuno et son épouse Awa Hoshwa qui étaient entrain d’être assassinés dans leur propre maison par des bandits en armes et non autrement identifiés ! Neuf petits dont le plus âgé n’a que 15 ans et le moins âgé 7 mois se sont retrouvés, sans explications, arrachés à l’affection…

"A qui profitent finalement ces assassinats au quotidien ?"