RUHAMYA Rosine: Modèle d’une solution possible

RUHAMYA Rosine est une femme veuve âgée de 42 ans habitante dans le quartier Nkafu, commune de Kadutu et mère de 11 enfants. Elle a perdu son mari il y a deux ans et quand elle n’avait aucune expérience dans le petit commerce à part celle d’une année avec le projet COSOPAX. Après la mort de son mari, elle a traversé une période très difficile, méprisée dans le quartier, restait timide, et était considérée comme une dépourvue de tout. Elle avait déjà perdue tout espoir d’un lendemain meilleur. Intéressée par une membre de COSOPAX, elle adhère au groupe et sa considération sociale s’améliore dans son quartier.

« Je vis dans un quartier un peu reculé de la ville et où la coutume a encore une parcelle de pouvoir. Quand mon mari était mort, je croyais ne pas vivre même 2 ans, car je n’avais aucun moyen pour faire une activité rentable et tout ce que je pouvais faire de rentable, était nouveau pour moi. Je me sentais incapable de tout. Mes 11 enfants, était un souci pour moi, surtout quand je les regardais droit dans les yeux et me demandaient quelque chose que je n’avais pas.

Etant membre de COSOPAX, j’ai adhéré au SILC (Communauté d’Epargne et de Crédit Interne), j’étais formée sur la cohésion sociale, sur les activités génératrices de revenu et j’ai bénéficié d’un crédit qui m’a permis de faire un petit commerce dans le petit marché « Kasoko entré ISTM/Bukavu ».

Cela me permet, actuellement, de subvenir, tant bien que mal, aux besoins de mes enfants et de vivre en harmonie avec les membres de mon quartier. Je deviens un objet de témoignage, qui m’a permis d’ouvrir un groupe SILC que je forme, avec l’assistance de la Chargée de la Dynamique Femme et dont les membres, sont mes paires vendeuses dans ce petit marché.

Tout le quartier veut suivre notre exemple et grâce à COSOPAX, je suis leader dans le quartier.

Pour moi, COSOPAX est une superpuissance et béquilles pour les femmes démunies et surtout marginalisées. »

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *