Protéger sa vie et celle des autres: Archidiocèse vulgarise les mécanismes de protection contre MVE

L’Archidiocèse de Bukavu est entré officiellement dans les activités de lutte contre la maladie à Virus Ebola après des communiqués et autres sensibilisations de l’Archevêque de Bukavu, François-Xavier Maroy.

Ce lundi 10 septembre a été le début de la formation et sensibilisation de leaders locaux membres des confessions religieuses, des inspecteurs mais aussi des étudiants, des responsables paroissiaux des papa et des mamans pour essayer non seulement à pouvoir discuter sur le mécanismes de prévention et de protection de la maladie à virus Ebola mais aussi leurs demander de s’impliquer pour l’éradication à travers la mobilisation qu’ils sont appelés à faire dans les écoles, institutions universitaires, dans des églises et endroits publics.

Pour la Commission Diocésaine Justice et Paix de l’Archidiocèse de Bukavu (CDJP) qui a organisé cette activité, l’Eglise veut que les gens connaissent que la maladie à Virus Ebola n’est pas un mythe mais une maladie qui existe déjà au Sud-Kivu et qui fait des ravages dans d’autres provinces.

«Nous avons voulu qu’ils soient en mesure de connaître le mode de contamination, des signes précoces et savoir aussi comment ils peuvent se prévenir de la contamination et en cas de signe, où est-ce qu’ils peuvent aller. Nous avons déjà un numéro vert que nous avons essayé à mettre à leur disposition pour qu’ils le partage et au cas où il y a un cas  suspect qu’ils puissent le référer vers un centre de riposte » explique Théodore Bahimba de la CDJP.

Celui-ci explique que c’est une série d’activités que l’Archidiocèse vient de commencer dans le cadre de la sensibilisation de masse, de porte à porte et dans les institutions.

 «Nous allons aussi commencer d’autres séances de diffusion à travers des spots éducatifs pour prendre beaucoup plus de monde » insiste-t-il.

Théodore Bahimba révèle également que dans cette lutte, l’archidiocèse de Bukavu, a conçu des dépliants et d’autres outils qui vont diffuser les messages à travers les images.

D’autres formations seront orientées envers le personnel soignant à part des seaux qui seront installés dans les églises et les écoles, pour que les gens sachent comment se prévenir «comme le lavage de main est la première mesure de prévention contre la maladie a virus Ebola », rappelle ce membre de la CDJP.

Une action louée par les participants aux assises.  C’est le cas de Musuwa Lutebele Rosalie, Inspectrice Principale provinciale adjointe chargée de la Formation dans la province éducationnelle Sud-Kivu 3 (Mwenga et Shabunda) basé à Kamituga.

Elle promet de répercuter ce message dans toutes les écoles de ces deux territoires mais sollicite encore plus d’engagement en faveur des services de l’EPSP.

“En ma qualité de formatrice, de vulgarisatrice, de conseillère et d’éducatrice, je sollicite à la CDJP, une formation des noyaux des formateurs des inspecteurs tant du primaire que du secondaire et des cadres attitrés de nos différents services de l’EPSP(direction provinciale, les sous-divisions, SECOP, SERNI, pools d’inspections) qui doivent restituer cette formation qu’ils ont acquises auprès de la CDJP auprès des écoliers, élèves, enseignants, etc. »

Elle reconnait tout de même que les écoles de Mwenga et Shabunda n’ont pas encore pris des dispositions pour la prévention de cette maladie.

“Jusque-là on n’a pas encore pris des mesures et c’est pourquoi je me trouve en mission de service à Bukavu pour les divers contacts avec différentes organisations tant confessionnelles, locales, nationales qu’internationales pour qu’elles viennent au secours de cette population scolaire exposée à un grand danger » explique-t-elle.

Rappelons que cette séance s’est tenue dans la salle La Joie de la Paroisse Mater Dei de Muhungu en commune d’Ibanda (Bukavu) avec l’appui de Missio Autriche et Sciaf en partenariat avec le Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM) et le Centre Olame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *