Pour la femme et avec la femme

Je me réveille, je m’interroge, jusqu’à quand ?

A chaque chose son temps, dit-on.

C’est vrai, partout et toujours, c’est le temps de partir

Et de voir venir l’avenir, et de bannir l’inégalité

Dans la communauté. Ça fait longtemps, depuis longtemps

Il y’a eu autant de violences basées sur genre

Il est temps de mettre fin aux violences  basées sur le genre,

Il est temps de cesser de célébrer dans le silence

Oui ! Il est temps qu’on sonne à la trompette

Oui ! Il est temps qu’on se lève et qu’on parte juste pour dire : ça suffit!

Au fond de moi, je crois que  tous les hommes naissent libres

Et égaux et sans distinction.

Depuis la nuit de temps on a vidé ton honneur

Comme si tu n’as pas droit au bonheur

Femme tu fais de long jour, mais tu es toujours à l’écart,

Tu n’as pas droit au chapitre

Comme si tu n’es pas un être.

A la discussion de sa dot on ne t’associe pas 

On décide à ton nom et pour ton compte pourtant présente,

Dans ton foyer  tu es femme à mille bras, tu es ici et là pour la survie de ton toit.

Homme qui ne veut pas le changement, la femme amicalement t’interpelle

Majestueusement elle te rappelle, Je me rappelle

La femme a toujours un fardeau au dos et sans un dos

Femme qui me porta sur le dos

Comme elle également, elle donne la vie

Femme d’abnégation tu es meilleure

Ne jamais dire qu’elle est une force inférieure

Or tout le monde est sans savoir

Toi qui donnes naissance partout ailleurs

La femme crée le monde, la femme dirige le monde

Elle  peut bouleverser ou consolider la société la mieux organisée.

Voici le temps et l’espace propice. Ah oui ! Vouloir c’est pouvoir

Il est temps de dire la vérité dans la légalité, et dans la diversité

Pour la femme, avec la femme et rien sans la femme qui du reste est une mère

Elle  qui souffre de la misère, de la faim et de la soif

De la violence et de la méchanceté, de la vengeance et de la vanité

Elle  qui rumines ses angoisses

Chaque homme devrait changer et tourner son regard vers  la femme

Je te salue et je  t’aime, parle, je t’écoute, je t’applaudis

Femme tu es mère, épouse, Sœur, Tante, Belle-sœur Belle-mère Grand-mère.

Femme nous t’aimons tous même si.

Je veux être celui qui va paraitre en faisant connaitre la valeur

Et non la douleur de la femme par son sourire ou son mécontentement

De renaitre en elle, afin de transmettre ce précieux bien-être de génération en génération de ceux qui veulent être sans paraître dans la cause de la femme dans le but de la promouvoir.

Hier, c’était le temps de discriminer  la femme

Aujourd’hui, c’est le temps de faire la promotion de la femme

Et demain, le temps de faire participer la femme

Ainsi, la femme a sa vraie place dans la communauté

Hier, c’était le temps d’écarter la femme

Aujourd’hui, c’est le temps de dépassement

Et demain, le temps de l’union parfaite

Ainsi, rien sans la femme ne sera fait

Hier, c’était le temps d’isoler la femme

Aujourd’hui, c’est le temps de s’ouvrir pour la femme

Et demain, le temps de l’intégrer

Ainsi, la femme a une considération dans la société

Hier, c’était le temps de subir la différenciation

Aujourd’hui, c’est le temps de se libérer

Et demain, le temps de tolérance, vu que le changement est un processus

Ainsi, on a une femme associée dans la prise de décision

Je m’engagé pour et avec la femme,

Il est temps de s’unir par la voix dans la voie et sur la voie

Pour toi femme, j’ai marqué ces lignes

J’ai donc griffonné ces lignes

Pour présager des temps hémicycles

Préluder le meilleur des mondes possibles

Fixer mon regard vers l’horizon

Vers le soleil qui enfantera des rayons

Courageux ! Je  veux bien l’être pour me rendre

Utile à la femme simple et capable

La discrimination troue le vase valable

Les conséquences deviennent chaos déplorable

Comme l’ensemble des fleurs forment un bouquet

L’ensemble des hommes  forment un monde digne

Pour la décoration digne

Je suis déterminé à aller jusqu’au bout

Je vais défendre la femme  en étant debout

Pour la cause de la femme j’y vais sans dégoût

Etant un homme engagé pour la masculinité positive et intervenant dans le programme MWANAMKE AMANI NA USALA en sigle MAnU2.0 à Idjwi chefferie Ntambuka,  Cette plume me pousse à utiliser le pouce pour défendre la femme qui a gardé longtemps silence ; à travers ce poème sur la violence basée sur le genre en République démocratique du Congo en générale et particulièrement dans la Province Sud-Kivu et plus singulièrement dans la chefferie Ntambuka, j’ose croire qu’en lisant ces lignes, certains hommes acquis au changement se sentiraient révoltés et prêt à changer pour soutenir et associer la femme.

Poème composé par Fidèle BAHATI à partir de son expérience de travail sur le projet Mwanamuke Amana na Usalama à Idjwi

baseline severity of the ED or the age of the patient (18) . generic cialis these measures cannot substitute for the patient’s self-.

. Il est Animateur à la CDJP/Bukavu.

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *