La chefferie de Luhwindja: les membres du Comité de Réinstallation et de Comité local de développement en formation

Dans l’objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations affectées par la réinstallation de Twangiza Mining à travers le respect et la protection de leurs droits fondamentaux que le Centre Carter en partenariat avec la CDJP/Bukavu forme les membres du Comité de Réinstallation (CR) et du Comité Local de Développement (CLD) en présence des autorités locales (chefferie) et l’entreprise (les représentants de BANRO).

Cette formation qui se tient dans la salle polyvalente de la chefferie de Luhwindja pendant trois jours, soit du 24 au 26 septembre 2019 va leur permettre de:

  1. La compréhension des impacts et risques sociaux des projets;
  2. Connaitre les bonnes pratiques de réglementation internationales et des exigences légales régissant la réinstallation et la restauration des moyens de subsistances;
  3. Connaitre les processus , les méthodes et les langages utilisés dans la planification et la mise en oeuvre de la réinstallation;
  4. Mieux comprendre les problèmes complexes de planification et de mise en oeuvre liés à la gestion de la réinstallation involontaire;
  5. La compréhension du CLD, sa mission, son mandat et ses valeurs;
  6. Comprendre le fonctionnement et organisation du CLD;
  7. Comprendre ce qu’est un cahier de responsabilité sociétale;
  8. Comment négocier dans le cahier des charges , des projets sociaux économiques et industriel dans le bénéfice des communautés affectées.

Cette action est contenue dans les résultats de l’étude menée entre Septembre 2014 et Mai 2015 et qui ont révélé que le déplacement des communautés de leur milieu naturel vers le nouveau site de Cinjira a été à la base de la dégradation des conditions de vie de ces communautés à cause notamment de l’isolement du nouveau  site, de mauvaises conditions climatiques, de la qualité inadéquate de logements, de l’inaccessibilité  aux services sociaux de base, de l’absence d’activités de restauration des moyens de subsistance et de  terres arables pour les activités agro-pastorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *