La CDJP Bukavu dresse un bilan pour l’année 2017

En 2017, les réponses aux besoins formulés par le plan triennal 2017-2019 ont fait bouger tous les 4 grands programmes de la CDJP dans la Bonne Gouvernance, la Promotion des droits humains, la dynamique Femme et Paix, l’observatoire des Ressources naturelles avec un total de 41 bureaux,128 animateurs et au moins 1200 collaborateurs bénévoles.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse de la commission diocésaine justice et paix, CDJP Bukavu ce 12 janvier 2017.

Une conférence de presse en forme d’atelier d’évaluation des activités de la  Commission Diocésaine Justice et paix pour l’année 2017

Selon le bilan présenté au cours de cet exercice, sur plan de la bonne Gouvernance, Education civique et électorale, 40 comités de gouvernance participative ont été mis en place.

6 commissions universitaires justice et paix dans quelques universités de la ville ont été installées. Il s’agit de l’UEA, l’UCB, l’ISDR, l’UOB, le CUP, l’ULPGL dans un premier temps.

Ont aussi été bénéficiaires, 900 jeunes élèves, 100 enseignants du territoire de Walungu, 75 leaders des femmes sur le plan de la promotion des droits humains

24 noyaux des défenses des droits humains avec 345 femmes et hommes leaders, membres, à Walungu, Kabare, Kalehe et Idjwi sud( Kashofu et Lwamarhulo) sont aujourd’hui opérationnels

En plus de cela, 159 personnes vulnérables et victimes des violences ont été assistées devants les juridictions du Sud-Kivu dont 65 adultes et 92 enfants (enregistrés en dehors des délais légaux à l’Etat civil)

Dans le domaine de la dynamique Femme et Paix, la CDJP a fait état de 12 bureaux d’écoutes avec chacun deux assistants psycho sociaux pour la prise en charge des victimes des violences, 363 victimes des violences assistés par ces bureaux (santé, écoute et détraumatisation, assistance légale, réinsertion socioéconomique)

500 personnes dont 103 hommes et 397 femmes agriculteurs vulnérables de 7 villages de Walungu) ont bénéficié de l’accompagnement de la CDJP, dans le cadre de l’amélioration du bien-être par la sécurité alimentaire, les activités génératrices des revenus, l’égalité des sexes et la résilience au Changement climatique,

Les autres interventions ont été axées sur la résolution des conflits par la médiation de plus ou moins 1988 conflits identifiés en 2017, selon Me Arsène Lumpali, chargé des programmes à la CDJP. La grande partie de ces conflits ont été sur le plan foncier.

D’autres activités dans le cadre de l’observatoire des ressources naturelles(ORN) ont été réalisées.

Il s’agit par exemple de l’implantation de 5 comités locaux de suivi des activités minières dans les territoires de Walungu, Mwenga et Kalehe, la promotion de la commercialisation légale de l’or au Sud Kivu et l’appui aux projets communautaires de développement dans les Zones d’exploitations minières, etc.

Une rédaction de Honneur Safari sur le site La Prunelle Rdc. Cliquez ici.

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *