Des partis politiques inscrits au ministère de l’intérieur mais aphones à la base. Escroquerie intellectuelle ou amateurisme ?

A l’heure de la reconfiguration de la classe politique congolaise, ils sont nombreux les partis politiques très éloquents aux médias, mais en réalité qui n’ont leur siège nulle part sur l’étendue du Pays. Aucun petit bureau de représentation en province, moins encore dans un territoire ou un village ! Depuis leur création, ils n’ont jamais concouru aux suffrages. Au tant que des écoles privées, des marchés, des cliniques, de postes des santés … sont abusivement créés ;  au tant les congolais  s’illustrent dans la création des partis politiques !  Ont-ils d’idéologie, de projet de société ? Le pays assiste à des alliances inexplicables et à peu près magiques : des démocrates avec des anciens groupes armés, des unitaristes avec des fédéralistes, des socialistes avec des écologistes. Les bases des départs ne sont que trop fragiles et on n’est pas surpris que très vite sur un fond conflictuel ces alliances volent en éclats. Beaucoup de leaders qui se disent du Sud-Kivu ont créé des partis politiques mais leurs créations et eux-mêmes sont méconnus dans leurs propres provinces. Mieux, à quoi servent ces partis ? Qu’elles en sont  les retombées  si la gouvernance de la Nation et le vécu quotidien piétinent davantage ?

En effet, les partis politiques jouent un rôle important en démocratie. Ils sont à l’origine des réformes, recensent les revendications qui émanent de la société et les traduisent en politiques, recrutent et sélectionnent des personnes compétentes afin de pourvoir des fonctions exécutives et législatives en même d’exercer un contrôle efficace sur le gouvernement. Dans le cadre de ces missions, la compétition entre les partis politiques est inévitable[1]

may not necessarily improve ED and thus one may need to cialis for sale for the Primary.

(1) Alter Modifiable Risk Factors or Causeslimitation during cialis online.

. Mais ce doit être une compétition positive, constructive  et non pas des querelles et des rivalités centrées sur la satisfaction des  besoins des tubes digestifs des créateurs des fameux partis politiques.

Sur  78 regroupements politiques connus, l’on note 5 personnalités qui ont porté le chapeau de quelques-uns :

Nom du Regroupement politiqueSIGLESNotable du Sud-Kivu responsable
1Alliance des Démocrates pour le Renouveau et le ProgrèsADRPMr François Rubota Masumboko
2Alliance des Forces Démocratiques du Congo et AlliésAFDC-AProfesseur Sénateur BAHATI LUKWEBO
3Alternance Vital KamerheAVKVital Kamerhe
4Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le DéveloppementDCUDMr Pierre Buhendwa Lundunge
5Groupe des 7G7Mr Pierre LumbiOkongo

Le PPRD n’a pas eu  d’initiateur au Sud Kivu mais il est utile de signaler qu’il regorge de grandes personnalités originaires de cette Province. Certains, de temps en temps,  reviennent de la capitale saluer leurs bases,  d’autres probablement ont dû oublier le chemin qui mène  dans leurs circonscriptions électorales et se contentent de « la vie Kinoise » ! Ils attendent les prochaines échéances ou leur deuil pour se  voir obligés de retourner au bercail ! Et quand ils reviennent leurs électeurs ne les reconnaissent plus. Ils se sont excessivement métamorphosés, gavés de quelques délices de cette autre vie !

Et ces autres partis initiés par des congolais sud-Kivuciens mais dont, pratiquement, la plupart est méconnus par  ceux pour qui ils ont été créés ;  pour qui roulent-ils ?  Certains ont  eu le miracle d’avoir au moins un élu et d’autres n’ont même pas des bureaux en province :

Nom du Parti politiqueSigleNotable du Sud-Kivu responsablePériode d’ancienneté
1Alliance de Démocrates Chrétiens CongolaisADCMmeBisimwa Murangaza Jacqueline07/07/2008
2Alliance des Forces Démocratiques du CongoAFDCSénateur BAHATI LUKWEBO03/11/2010
3Alliance pour la République et la Conscience NationaleARCNH.BITAKWIRA Justin30/05/2016
4Conscience et Volonté du PeupleCVPH.Manassé Bashizi Zirimwabagabo07/04/2005
5Bâtisseurs du Genre pour le Progrès SocialBGPSActeurs de la Société civile ( anonymat) 24/03/2018
6Convention des Institutions Démocratiques et SocialesCIDESMr. Oscar Ngalamulume29/10/2004
7Eveil de la Conscience pour le Travail et le DéveloppementECTH. BALAMAGE NKOLO29/06/2011
8Fraternité CongolaiseFRACOMr. Bienvenu Akilimali Munganga09/092002
9Front Patriotiques pour le ChangementFROPACMr. Bashonga Zabika30/09/2011
10Levons-Nous pour la NationLPNMr. Mirindi Basheka Namushike28/08/2017
11Mouvement Social pour le RenouveauMSRMr. François Rubota Masumboko23/01/2016
12Mouvement pour la Cohésion NationaleMCNH. Marie Ange MUSHOBEKWA02/03/2011
13Mouvement Mai-MaiMMMMr. Jérôme Mbilizi Piko16/12/2005
14Parti Congolais pour la Bonne GouvernancePCBGMr. Musimwa Bisharwa25/05/2005
15Parti Congolais pour le DéveloppementPCDH. Mwilanya Wilondja Charles15/08/2011
16Parti du Réveil et de l’Action pour la Défense des Intérêts du SouverainPARADISOMr. Pascal Isumbisho Mwabu19/02/2018
17Parti National pour la Démocratie et la RépubliquePANADERH. BULAMBO KILOSHO19/02/2010
18Pour Notre CongoPNCOMr. Neema Byamungu Christian Géraud20/10/2017
19Patriotes RésistantsMaï-MaïPRM/ BUHENDWAMr. Ghislain Buhendwa Burhabale04/11/2005
20Patriotes Résistants Maï-MaïPRMMr. Pardonne Kaliba04/11/2005
21Rassemblement pour le Développement Intégral et FédéralRADIFMr. Venant Chasinga04/05/1993
22Union des Démocrates pour le Développement et le SocialUDDSMr. Elie Zihindula MUSHENGEZI04/10/2016
23Rassemblement des Missionnaires Démocrates pour la Justice   RMDJMr. CHRISTIAN BUNYAKIRI Maliyamutu2016
24Mouvement d’élites pour la Démocratie et le vrai changementMDVCProfesseur Justin MUDEKEREZA Augustin BISIMWA, secrétaire général19 Septembre 2020   
25Union des Jeunes Progressistes solidairesUJPSMr. Isaac AKILI Byamungu17/03/2010
26Union pour la Nation Congolaise    UNC H. Vital Kamerhe19/06/2010
27Union du Peuple pour la République et le Développement IntégralUPRDIMr. Sylvain Mushi Bonane07/04/2005
28Union pour la Démocratie et le Progrès Social/ MUBAKEUDPS / LE PEUPLEMr. Valentin Mubake17/01/2019  
29Rassemblement Congolais pour la DémocratieRCDAZARIAS RUBERWA MANWA22/03/2005

Notre Province, le Sud – Kivu  est représentée dans les organes délibérants par 32 députés nationaux et 48 provinciaux. La ville de Bukavu à elle seule compte 5 députés nationaux et 7 provinciaux.  En deuxième position viennent les territoires de Kabare, d’Uvira et Walungu avec 4 sièges à l’assemblée nationale contre 6 sièges à l’hémicycle provincial. Ils sont suivis par les circonscriptions électorales de Kalehe et Fizi avec 4 députés nationaux et 5 provinciaux. L’avant dernière position revient au Territoire de Mwenga avec 3 députés nationaux et 4 provinciaux alors que Shabunda a un droit de 2 sièges nationaux et 3 provinciaux. La circonscription électorale d’Idjwi boucle la liste avec 2 députés nationaux et 2 provinciaux. Au niveau provincial  quatre sièges ont été cooptés. Tous font – ils vraiment honneur à cette Province ?

Tous ces notables, honorables, autorités morales en province comme à Kinshasa, tous ces partis politiques et ces regroupements, à quoi servent-ils au regard de la situation actuelle de notre Province ?

De la capitale il parait que  certains font fonctionner leur base par des personnes interposées en échange de leur maintien aux postes. C’est grave. L’environnement se dégrade, l’insécurité se porte en bonne santé, les services de base délabrés !  Mais qui les entend parler ? « La Honte ne tue pas » !

Nous sommes assiégés économiquement et peut-être même sous-tutelle. Personne n’ose remuer le petit doigt par peur de perdre le fauteuil négocié à coups des billets verts. Pensent-ils mériter la considération des bases dont ils ne défendent aucun intérêt ?

 Chers Honorables : Cessez de vous entremanger pour vos petits intérêts égoïstes alors que la Province a besoin d’unité et de cohésion pour se reconstruire et se développer. Incapables même de plaider votre propre cause, vous  êtes restés à vous livrer indéfiniment  à des querelles stériles pendant qu’il y en a parmi vous qui s’éteignent, sans issue, à Kinshasa comme une bougie ! Que nos chers leaders et honorables  s’unissent d’abord, parlent un même langage et se mettent plutôt au travail pour rendre meilleure la vie que nous avons tous gâchée !

Face à notre triste réalité, un coup d’œil sur les palmarès  desdits  honorables de cette province étonne  et interroge ! Pourquoi en termes de visibilité de l’action gouvernementale cette Province  est-elle très mal servie ? Pourquoi, alors que plusieurs de ses fils et filles ont droit de vote  et de décision, la précarité, le disfonctionnement, la lenteur à mettre  en œuvre des projets conséquents lui couvre de tant de honte et de désolation. Cependant,  inutile d’accuser les autres ou de nous transformer en donneurs des leçons. Le jugement de l’histoire sera très sévère et l’heure vient car tous les traitres, les comploteurs, les sapeurs-pompiers, les prédateurs seront sanctionnés proportionnellement à leurs crimes.

Nos fameux partis politiques et leurs leaders sont connus et nous en détenons le répertoire. Certainement qu’un jour des hommes et des femmes de cette province, soucieux du changement les appelleront pour leur demander des comptes !


[1]IDEA international / NIMD / Centre pour la paix et les droits humains d’Oslo, Dialogue entre partis politiques Guide du Facilitateur p3, 2009

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *