Celui-là est et sera probablement un vrai « Honorable »

Il n’avait pas des photos de campagne électorale. Il n′a pas été  dans tous les villages et à toutes les cérémonies de mariage et de deuil pour qu’on  le voit. Il n′a  pas  distribué des  pagnes et la pacotille  aux  pauvres gens dont il pouvait exploiter la misère. Il n′a mobilisé aucune radio ni télévision ni fait  parades  avec des artistes illustres pour chanter ses prouesses et ses bienveillances envers la base. Il  n’avait même  pas  une moto, un vélo, encore moins un véhicule à lui pour battre campagne. Il n’a pas promis monts et merveilles. Il n’a pas été dans les grandes universités. Il a pourtant un doctorat en art d’être bien avec les autres. Et pourtant seulement trois groupements ont fait de lui un honorable en le votant massivement quelque part ici à l′Est de la RD Congo. Mais comment expliquer cet exploit là où les poids lourds ont sombré comme pierre ?

La population le connaissait pour avoir été un vrai héros en aidant à restaurer la  paix et la quiétude tant désirées par plusieurs milliers des personnes qui criaient et qui se demandaient d′où le secours leur  viendrait-il ? Il est le seul qui n′a rien donné car il n’avait  pas  les  poches  remplies à  l’instar  des  autres  mais curieusement le seul qui recevait quelque chose de sa base pour l’encourager à aller de l′avant. Certaines mamans  lui donnaient des mesures de haricot, un régime de banane, une chèvre  pour  soutenir sa démarche. Et même si quelqu’un venait par avion ou par bateau ou Ferrari dans ces  villages ; personne ne pouvait au  prix de n’importe  quoi trahir  la confiance  légendaire  placée  dans cet homme  dont  la mémoire  reste à jamais  gravée  dans  la tête  de ses compatriotes. Dans  chaque  village où  il  passait, les  paysans composaient spontanément  un  chant  pour  le soutenir, d’autres  allaient à sa  recherche pour  le voir et l’écouter. Il  n’avait pas de discours  ni des  promesses à faire. Il  incarnait  un modèle  d’un homme  qui  n′a pas  donné  mais qui  s’est donné et offert  pour  sauver les siens. Juste  un petit sourire  qu’il esquissait et tout  le peuple était en admiration et plusieurs pleuraient de joie. Sera-t-il le meilleur honorable pour les cinq années avenir ou a-t-il été le candidat le plus idoine ? Personne ne le dit mais son style interroge et peut inspirer ceux ou celles qui veulent servir leurs frères et sœurs.

En envoyant un tel homme à l′hémicycle provincial du Sud-Kivu sa base espère être entendue et soutenue pour que  la paix soit  réellement  restaurée  et en finir  avec  la génération  des hommes  forts  à la  place des institutions  fortes. Sa base espère avoir donné  un signal à ceux- là qui veulent  se faire  élire  en  distribuant  des cadeaux empoisonnés, en se proclamant sauveurs alors qu’ils vivent à des milliers  des kilomètres  loin en pensée  et en parole de la base qu’ils  prétendent  représenter. C’est à  peine  qu’on  les reconnait  dans leurs  villages et qu′eux-mêmes  se rappellent l’endroit  où ils sont nés…. En  fait  ce sont  des  mercenaires, des  commissionnaires, des  nostalgiques du  pouvoir que  le peuple a corrigé  dans les urnes. Celui-là  qui est passé, et peut-être d’autres, sentait l’odeur  de sa base. Voilà son secret  et  que ceux ou celles  qui  veulent  être  députés  dans  cinq  ans à venir commencent à  vivre et  à penser autrement  dès aujourd’hui….

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *