Atelier d’évaluation et de planification stratégique du projet COSOPAX à Uvira

Dans le cadre de suivi et évaluation du projet COSOPAX/RGL (Commerçantes Solidaires pour la Paix dans la région des grands lacs), il a été organisé un atelier de planification annuelle qui s’est tenue à Uvira en République Démocratique du Congo du 2021/08/2018 et facilité par la Coordinatrice régionale du projet, Madame Pascasie Musabyemungu.

Les délégations qui étaient présentes dans cet atelier provenaient des quatre diocèses dont Cyangugu au Rwanda, Bujumbura au Burundi, Bukavu et Uvira en RDC. Parmi les participants il y avait les présidents des CDJP d’Uvira et Bujumbura, les chargés de projet, les dynamiques femmes, les comptables, deux membres du comité locale des mamans et trois mamans déléguées pour le comité régional.

Dans les échanges faits, les participants ont révisé les stratégies de graduation du projet  COSOPAX qui tend vers la fin l’année 2019.

Dans la clôture de cette activité, la coordinatrice régionale a apprécié la solidarité qui a évolué dans les membres COSOPAX et cella va permettre de réaliser beaucoup de choses car l’unité fait la force.

C’est  un projet à caractère social, qui a été initié par 3 Evêques (l’Archevêque de Bukavu et administrateur d’Uvira à l’époque, l’Archevêque de Bujumbura et le feu Evêque de Cyangugu. Il a impliqué 60 femmes petites commerçantes engagées dans le commerce transfrontalier dans 4 Diocèses (Uvira, Bujumbura, Cyangugu et Bukavu) initié depuis 2013. Ces 60 femmes, dont 15 par Diocèse, ont été considérées comme cible (target) de la phase pilote, pour sursoir les bases du projet.

En Septembre 2016, il ya eu lancement de la 2ème phase du projet par la sélection et recrutement de 60 autres femmes commerçantes transfrontalières de 4 Diocèses concernés. Donc 120 femmes commerçantes solidaires pour la paix, jusque maintenant.

Son objectif principal du projet est de contribuer à la réduction des stéréotypes et préjugés pour la transformation des conflits et la cohésion sociale des peuples transfrontaliers dans la Sous-région des grands Lacs et au relèvement économique des petites commerçantes transfrontalières, ciblées par le projet, sous l’appui de CRS, plusieurs activités ont été mises sur pieds.

Soyez le premier parmi vos amis
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *